Plaisirs de la maison
Publié le - 2025 visites -

Protection des combles perdus contre les influences thermiques


Isoler les combles perdus permet d'accroître le confort thermique des parties habitables. Pour la mise en oeuvre, l’on a le choix entre trois méthodes, en fonction des données architecturales.

La méthode par soufflage.

Cette technique est plus adéquate aux toitures de faible pente et aux structures industrielles, c'est-à-dire une pente en M ou en W. Ces structures sont difficilement accessibles. De ce fait, on procédera au soufflage mécanique. La laine sera utilisée comme substance calorifuge. Elle est plus fine et riche en fibre kératinique.
Cette approche est plus économique, quelques quantités de laine suffisent pour couvrir une surface assez large. Une seule couche est suffisante. Cette méthode présente une certaine stabilité : une forte résistance au vent et au feu et non périssable au cours du temps. Elle est imperméable, donc l’eau ne s’accumule pas. Sa légèreté évite de surcharger le plafond. Cette démarche est plus facile et plus rapide. Un ouvrier arrive à couvrir 33 m2 par heure.

La méthode par déroulage

Ce procédé convient mieux pour les greniers ou combles perdus accessibles, aménageables. Il s'agit d'un recouvrement du plancher par un simple ou un double de rouleau de laine.
Ceci permettrait un revêtement parfait de l'ensemble de la surface. La première phase consiste à fixer une membrane anti-condensation, évitant l'incursion de vapeur d'eau. Il suffit en suite d'étaler un rouleau de laine de verre sur toute la semelle du plancher. L'humidité du comble peut délabrer le produit. Il est donc impérieux d'ajouter un second rouleau pour perfectionner la compacité thermique, surtout si l'on envisage d'aménager la pièce.
Non seulement cette démarche garantit la conservation de la chaleur, elle assure également la réduction de bruits en provenance de l'extérieur.


Voir aussi les avantages de la ouate de cellulose pour l'isolation thermiques.

La méthode par épandage.

D'une façon générale, elle peut s'adapter à tout genre de combles perdus, mais de préférence, les plafonds en dur, notamment les plafonds en béton. Elle consiste à épandre un produit et de régler le niveau à l'aide d'un râteau. La laine de roche est parfaite pour ce genre d'isolation. La démarche se fait en deux étapes. La phase préparatoire : nettoyage du grenier, bouchage des brèches, vérification des câbles électriques et le système de ventilation. Puis, l'épandage proprement dit.


Verser et le produit sur le sol, ensuite répandre manuellement au râteau de manière à obtenir le niveau désiré. Il est inutile de damer la laine.Pour faciliter le déplacement, il est conseillé d'utiliser une planche.
Par rapport à d'autres, cette technique est plutôt aisée. Point n'est besoin d'avoir recours aux appareils mécaniques ou électroniques.